De fenêtre en fenêtre...

par poutouxvero.over-blog.com  -  22 Septembre 2019, 09:23  -  #Atout coeur

De fenêtre en fenêtre...
De fenêtre en fenêtre...

Un souffle mystérieux semble vouloir forcer le passage, nous propulser à l'intérieur tandis que les voiles blancs délimitent un espace soustrait aux yeux des passants.  Je me suis laissé embarqué par le passage d'un ange, qui a poussé le vantail bleu. J'ai deviné un intérieur respirant la cire et la lavande, cueillie il y a quelques jours; j’ai entendu des pas de danse, légers, aériens, emprunts d'un petit air de folie. J'ai respecté le secret bien gardé de la fenêtre close avec son goût de la symétrie dans ses rideaux blancs... Étendard de paix ?

De fenêtre en fenêtre...
De fenêtre en fenêtre...

Grandes ouvertes sur la ruelle, elles laissent entrer en elles la fraîcheur des murs de pierre ou la chaleur du soleil; elles déclinent une douce harmonie de couleurs. J'ai rêvé que tous leurs habitants vivaient ainsi, accordés au rythme du jour et de la nuit, de sa chaleur, de sa fraîcheur.

J'ai imaginé au cœur de ces pierres, une belle harmonie avec des rires qui résonnaient, des paroles et des gestes vrais qui se donnaient.

De fenêtre en fenêtre...

La vigne vierge vient taper au carreau et désenvoûter la vieille fenêtre, lui redonner vie. Comme des bras qui enlacent, elle l'entoure  et lui murmure une douceur fraîche. Parfois, nous aussi, nous avons besoin d'un petit coup de bras pour oser nous ouvrir à la vie.

De fenêtre en fenêtre...De fenêtre en fenêtre...

Bleues grandes ouvertes, bleues toutes  fermées. Parfois nous sommes les unes, parfois nous sommes les autres. Et nous passons d'un état à l'autre sans trop savoir pourquoi. Besoin de donner, désir de partager, besoin de se protéger, désir de se retrouver. Ombre et lumière qui créent ces mouvements intérieurs nécessaires à notre vie. Mouvements qui nous inquiètent. Ne préférons nous pas le bleu grand ouvert ?

De fenêtre en fenêtre...

Les autres sont comme ces petits carreaux qui réfractent la lumière. Ils me donnent une vision colorée de ce que nous sommes. Comme si nos demeures intérieures s'éclairaient mutuellement et ouvraient un petit bout de leur mystère.

Alors dans ces jeux de la vie, survient parfois ce juste point d'accord entre intérieur et extérieur, entre moi et l'univers sous toutes ces formes.

Paix qui ressemble au spectre lumineux du vitrail sur la pierre.

Paix qui me remplit ...

De fenêtre en fenêtre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Sylvie 22/09/2019 19:25

Un rayon de soleil est entré chez nous à la lecture de ce joli texte pour illuminer une soirée dominicale déjà bien automnale... Merci pour ce clin d'œil estival !