Parons-nous de colliers de lumière...

par poutouxvero.over-blog.com  -  14 Mars 2020, 11:46  -  #Atout humanité

Nous voilà  tout petits, impuissants face à cette pandémie. Nous la vivons en direct, soumis aux informations catastrophiques  et la voyons se répandre sur le planisphère avec ses tâches rouges, orange..

Que vient-elle nous dire ?

Stop, vous allez droit dans le mur... Vous avez oublié l'essentiel: prendre soin de cette lumière à l'intérieur de vous... Vous avez oublié de consacrer votre énergie pour que l'amour soit plus fort que la haine. Vous avez couru après une vision du bonheur falsifiée et vous ne savez plus pourquoi vous vivez.

Stop, elle arrête tout, ferme les écoles et nous oblige à un temps de repli dans un silence qui va peu à peu habiter nos espaces. Les cris joyeux des écoliers que j'entendais de chez moi, ne résonneront plus dès lundi. Elle va nous obliger à regarder nos automatismes habituels et inviter à un plus grand respect de ce qui est là. Allons vers ce silence, à l'intérieur de nous-mêmes pour nous connecter au plus profond, là où demeure la Paix, immense et infinie.

Elle vient bousculer toutes nos habitudes, remettre en question nos schémas d’organisation et d'anticipation. Devons-nous réapprendre à vivre chaque journée, chaque moment en acceptant de ne plus voir un peu plus loin ? 

Elle vient refermer les frontières et nous empêcher de voyager. Elle remet ici en question cette croyance que la liberté de mouvements, d'actions  est la liberté. Notre liberté est intérieure quand nous avançons en lucidité pour distinguer en nous, nos vrais mobiles, quand nous savons reconnaitre que nous ne faisons pas ce que nous voulons et que nous faisons ce que nous ne voulons pas. La liberté intérieure a besoin, elle aussi de silence, pour se développer. Elle rime avec plus d'amour de soi-même, des autres et du monde. Elle reconnaît en chacun, tous ces mouvements contradictoires et les porte avec une compréhension douce et miséricordieuse.

Elle nous impose ce temps de repli pour découvrir l'importance des relations et nous obliger à en inventer d'autres. Les Italiens chantent de leur balcon et la rue résonne si belle, de ce chant profond. Elle va aller puiser dans nos ressources d'adaptation pour inventer des relais, elle va rendre la vie plus forte. Elle dit non à l'individualisme forcené qui est plus enfermant en nos prisons intérieures, que ce confinement.

Elle provoque un arrêt net aux menaces de suffocation de notre planète. Elle nous montre en direct que lorsque nos activités s'arrêtent, la terre respire mieux. Allons parler, chacun, là où nous sommes à la terre, saluer toutes ces fleurs qui sont si belles en ce moment, à peine écloses, porteuses de fruits à venir. Respirons avec elles. Allons confier aux arbres nos chagrins... N'existe-t-il pas des saules pleureurs ? Ceux-là sont particulièrement capables d'entendre et de soulager nos chagrins.

Voyons aussi, que d'autres forces peuvent, bien sûr, jouer de ce moment, semant la panique, et inoculant en nous la peur de tout...  Nous devons nous parer de boucliers d'amour, de colliers de lumière, de bracelets de générosité. Nous avons à devenir plus conscients de nos capacités d'amour, de vérité, de création qui sont convoquées en ce moment.

Nous ne savons pas, nous ne savons plus... Quel vertige ! Quel sentiment de vivre un moment historique. Je porte l'espoir que nous allons vivre une transformation nécessaire en chacun, sollicitant en nous courage et foi. Transformation  de nos relations aux autres, à la terre, au monde.

 

 

Parons-nous de colliers de lumière...

Ces fleurs si petites, si colorées qui pourraient être écrasées par le pas du promeneur, sont là, offertes, participant de cette grande  respiration cosmique. Elles sont fragiles et fortes comme nous. Apprenons, comme elles, à saluer le monde autrement, à dire bonjour aux uns et aux autres, par un mouvement intérieur imperceptible, porteur de paix.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Françoise Bilet Schuller 17/03/2020 12:01

Oui, merci Véronique pour ces mots très justes.
Amitiés...

Sylvie 17/03/2020 10:39

MERCI Véronique

Sylvie 17/03/2020 10:39

MERCI Véronique

Tapissier Marie 15/03/2020 09:53

Magnifique réflexion ... Merci Vero

Poutoux 15/03/2020 12:05

Merci Marie... Avec ce temps autre qui arrive...Je vais t'appeler. Bises